Pollution digitale : les gestes simples à adopter pour la planète

Pour atteindre une émission zéro carbone et  participer au changement climatique, le secteur  digital doit lui aussi se transformer et devenir  plus « vert ». Pour cela, il suffit d’adopter  quelques gestes simples, particulier comme  professionnel, et la planète vous remerciera ! Et  oui, si Internet était un pays, il serait le 3ème plus  gros consommateur d’électricité au monde,  derrière la Chine et les États Unis. Au total, le  numérique consomme 10 à 15 % de l’électricité  mondiale. 

Sur le web, il est très simple d’améliorer son  empreinte carbone avec des geste simples.  Simplement supprimer souvent ses mails et se  désabonner des newsletters qu’on ne regarde  jamais a un impact. Pour cela, il est possible  d’utiliser le logiciel CleanFox qui le fait pour  vous. De plus, inutile de mettre en copie de mail  tous ses collègues s’il n’y a réelle utilité. Eviter  aussi les images en signature et les pièces jointes  volumineuses qui polluent inutilement. Préférez  un logiciel comme WeTransfer.  

Autre point important : évitez de passer  systématiquement par un moteur de recherche  pour vous rendre sur un site internet ! Il suffit de  mettre ses sites en favoris ou taper directement  leur URL. Une recherche moins gourmande en  énergie ! 

 

Le numérique a rendu la conservation des  fichiers bien plus simple, mais ces données durs internes à votre ordinateur, ou externes. Le  Cloud, Google Drive et autres services de  stockage ne sont pas recommandés.  Dans le secteur purement digital, il est également  possible d’engager le changement grâce à des  conseils faciles à appliquer. Pour les designers, utilisez les couleurs RVB les  moins consommatrices et limitez le nombre de  clics de votre UX, ce qui offre une navigation  plus fluide et moins énergivore. Pour ce qui est lourdissent la charge des data centers, qui eux  ont besoin de beaucoup d’énergie pour tourner. 

Préférez ainsi le format papier pour une  conservation sur le long terme, ou les disques  

du codage, il est préférable de limiter le nombre  de requêtes entre le site et le serveur en  combinant les fichiers statiques tels que les  librairies CSS & Javascript, et en utilisant la mise  en cache navigateur qui permet de réduire la  charge sur le serveur. Enfin, préférez des  hébergeurs tournés vers le vert, il en existe de  plus en plus aujourd’hui, il suffit de se  renseigner ! Ils utilisent des énergies  renouvelables, refroidissent leurs serveurs sans  climatisation grâce à l’air extérieur filtré etc.  

Des normes accompagnent aujourd’hui les  entreprises dans leur transformation écologique  et durable. Les plus connues pour les entreprises  sont les normes ISO 26000, 14001 et 15001.  Elles permettent d’encadrer les exigences à  respecter en matière de protection de  l’environnement. Elles sont de véritables guides  à suivre pour les entreprises. 

La première, ISO 26000, a été créée pour la  promotion du développement durable : elle vise  à transformer la gouvernance d’une entreprise en  faveur d’une meilleure responsabilité sociétale et  environnementale. 

La norme ISO 14001 promeut un management  environnemental pour réduire l’impact de  l’entreprise sur l’environnement. La dernière, ISO 15001, vise à réduire la  consommation énergétique de l’entreprise et la  limitation de ses émissions de gaz à effet de serre. 

Ce changement doit être collectif pour être  visible et durable, et il reste encore bien du  chemin à faire…Alors, allez-vous les adopter ?